BAZAR D’histoires..

20 novembre 2008

Hommage à quelques illustres inconnus…

Publié par ederlezi7 dans Non classé

Je rends hommage à :

  •  P. Trulsen, champion olympique de curling en 2002. La passion de cet homme pour le maniement de la balayette a quelque chose d’émouvant.

  • Mon voisin du premier, qui habite en réalité tous les couloirs de tous les étages.

Tout en lui n’est qu’ antipathie, aigreur et sournoiserie.

Ce qui en fait quelqu’un d’exceptionnel, c’est sa capacité à ne réveiller en moi aucune sympathie, pas la plus petite pointe de pitié, en dépît du fait :

  • qu’il boîte,

  • qu’il porte toute l’année, nuit et jour, la même robe de chambre défraîchie

  • qu’il est très très vieux (A la béance de sa bouche, je dirais qu’il n’a plus assez de souffle pour faire trembler ses 80 bougies. Pour être tout à fait cruel, si une chose devait s’éteindre bientôt, je parierais justement sur son souffle)

 

  • L’inventeur du P.Q, que je nommerai faute d’avoir pu retrouver sa trace, « Mr P.Q« 

Grâce à Mr P.Q, on continue d’étaler notre merde au lieu de sombrer dans l’hygiénisme le plus extrême, probablement parce que l’expérience à prouvé que cet ersatz d’hygiène était plus rapide qu’une vraie toilette (je veux dire avec de l’eau et du savon)

Mais moi, je m’autorise à voir dans cet acte anodin une petite révolte contre l’obscurantisme hygiénique, un petit reste de loyauté envers nos ancètres qui étaient – je me permets de le rappeler – beaucoup moins superficiels. Eux ils devaient chasser, violer leur femme et survivre à la guerre du feu, alors vous pensez si l’hygiène les empêchait de dormir!

Bien sûr, la plupart d’entre nous préfèrent croire obstinément que c’est bien élevé et propre d’utiliser du P.Q.  La preuve est dans le vocabulaire : on dit pas qu’on « étale », on dit -du bout des lèvres- qu’on « essuie ». Alors que, y a pas à chier, on étale. Et vous qui rechignez à l’admettre, vous qui minaudez en vous lustrant les ongles ou en vous passant de la lingette sous les bras trois fois par jour, vous aussi, aux WC, vous étalez. Quant aux snobs qui utilisent du P.Q parfumé …

Laisser un commentaire

"A chacun son chat" |
ANTES QUE LAS PALABRAS SEAN... |
Amelie Lallement |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le club lecture
| Asenflul d uswingem
| princessefaroseskyblog